Actualités


PRÉSENTATION DE LA RECHERCHE DE LA STAGIAIRE AMBRE LEDOUX

29 septembre 2020

 

Ambre Ledoux, étudiante en  masters à l'ENS de Paris, est venue à Tucson faire un stage au printemps 2020, encadrée par Renee Duckworth, Maître de conférece à l'Université d'Arizona EEB Department et le Directeur de l'UMI Régis Ferrière. Sa recherche s'est portée sur les effets des plasticités intra et trans-générationelles sur les dynamiques de la population des merlebleu de l'ouest (Sialia Mexicana).

Cycles des espèces de merlebleu successifs dans un habitat post-incendie.
Cycles des espèces de merlebleu successifs dans un habitat post-incendie.

La question de l’importance relative des facteurs internes ou externes dans la régulation des populations continue d’être un sujet de débat en écologie. La plasticité phénotype qui dépend de la densité est un des rares exemples connus qui associe les deux mécanismes. Ceci peut avoir des effets directs ou différés sur les dynamiques de la population : des merlebleus de l’ouest ont été utilisés comme exemple d’espèce pour étudier ce phénomène. En effet, ces oiseaux ont réussi à prospérer suite à une colonisation de lopins éphémères post-incendie tout en faisant preuve d’une plasticité intra et inter-générationnelle de dispersion et d’agressivité. Ainsi, Ambre a développé un modèle mathématique empirique sur les dynamiques de population de merlebleu de l’ouest local et global qui prend en compte leur habitat dispersé de façon spatial, éphémère et successif.


CHERCHEURS ET COLLABORATEURS D'iGLOBES PUBLIENT 7 LIVRES CETTE ANNÉE

Le Tourneau F.-M., Chercheurs d’or : l’orpaillage clandestine en Guyane Française, CNRS Editions, 2020

Le Tourneau F.-M. et Do Canto O., Amazônias brasileiras, Situações locais e evoluções, vol. 1 Sínteses dos casos de estudo, Belém: NUMA/UFPA, 2019

Le Tourneau F.-M. et Do Canto O.,  Amazônias brasileiras, Situações locais e evoluções, vol. 2 Análises temáticas, Belém: NUMA/UFPA, 2019

Blanchon D., Géopolitique de l’eau : entre conflits et coopérations, Editions le Cavalier bleu, 2019

Blanchon D., Alexandre F., Argounès F., Bénos R., Blot F., Chanteloup L., Chevalier E., Guyot S., Huguet F., Lebearu B., Magrin G., Pelletier P., Redon M., Roussel F., Sierra A., Soto D., Dictionnaire critique de l'anthropocène, CNRS Editions, 2020

F. Poupeau et al. (eds.)? Water conflicts and Hydrocracy. Coalitions, networks, policies? Sao Paulo, IEE/USP, 2019

F. Poupeau et al.,The Field of Water Policy. Power and Scarcity in the American West, London, Routledge, 2019


PRÉSENTATION DE LA RECHERCHE DU STAGIAIRE JULIEN VERGES

28 septembre 2020

 

Julien Verges, étudiant en  masters à l'ENS de Paris, est venu à Tucson faire un stage au printemps 2020, encadré par le directeur de l'UMI Régis Ferrière. Sa recherche s'est portée sur la dynamique adaptative avec dépendance temporelle.

Exemple d'une trajectoire de population (premier graphe) qui suit l'optimum (courbe verte). Les deux autres graphes représentent respectivement l'effectif de la population et le retard moyen, i.e. la différence entre le phénotype moyen et l'optimum.
Exemple d'une trajectoire de population (premier graphe) qui suit l'optimum (courbe verte). Les deux autres graphes représentent respectivement l'effectif de la population et le retard moyen, i.e. la différence entre le phénotype moyen et l'optimum.

La dynamique adaptative consiste à étudier l'évolution darwinienne d'une population dans laquelle la survie et la fertilité de chaque individu dépend de l'état du reste de la population. Dans les cas les plus simples (modèle de Dieckmann sans branching), le phénotype de la population converge vers un point qui maximise la valeur sélective.  Ajoutons alors une dépendance temporelle pour ce point : on observe alors une population qui s'adapte en suivant l'optimum. Elle ne lutte cependant pas indéfiniment puisqu'au bout d'un certain temps, la population aura accumulé du retard, donc son effectif sera bas, donc elle produira trop peu de mutants. Toutefois l'on peut se demander à quoi ressemble une population qui "lutte encore". J'ai tenté de définir formellement cette idée à partir de résultats sur l'existence de distributions quasi-stationnaires pour les chaînes de Markov absorbées. 

La difficulté est qu'ici, "c'est l'infini qui est un point absorbant".


PRÉSENTATION DE LA RECHERCHE DU STAGIAIRE THÉOPHILE MOREAL DE BREVANS

17 septembre 2020

 

Théophile Moreal de Brevans, étudiant en  masters à l'INSA de Lyon, est venu à Tucson faire un stage au printemps 2020, encadré par Joceline Lega de l'université d'Arizona et Bernard Cazelles, Sorbonne Université et Ecole Normale Supérieure, Professeurs en mathématiques. Sa recherche s'est portée sur la modélisation de la propagation du Chikungunya à Puerto Rico.

Incidence hebdomadaire de Chikungunya à Puerto Rico d’avril 2014 à avril 2015
Incidence hebdomadaire de Chikungunya à Puerto Rico d’avril 2014 à avril 2015

Les maladies transmises par les moustiques prennent une importance croissante dans le monde, en particulier dans les régions tropicales, et représentent un enjeu de santé publique mondial. Les moustiques sont en effet vecteurs de plusieurs virus et parasites responsables de maladies telles que la Malaria (438000 morts en 2015 selon l’OMS [WHO, 2020]), Zika, la dengue, la fièvre jaune ou la fièvre du Nil occidental. De ce fait le moustique est considéré comme l’animal le plus mortel pour l’humain. La transmission de ces maladies est facilitée par l’aire de répartition très étendue des moustiques, exposant une large part de la population au risque d’infection. Le Chikungunya en fait partie et réémerge périodiquement. En 2014, une épidémie a démarré dans les Caraïbes et s’est propagée à toute l’Amérique du Sud. Comprendre les mécanismes de cette propagation fournit des clés pour prévenir et contenir les épidémies.


la perception auditive des paysages sonores naturels : entendre la biodiversité

11 septembre 2020

 

Christian Lorenzi, Professeur de psychologie expérimentale et Directeur des études scientifiques à l'École Normale Supérieure de Paris, est lauréat d’une ANR en partenariat avec Jérôme Sueur du Muséum National d'Histoire Naturelle et iGLOBES.

 

Dans la vie de tous les jours, l’Homme écoute les sons de la voix et de la musique, mais il est aussi entouré de divers environnements extérieurs que l’on appelle les « paysages sonores ». Les paysages sonores naturels sont composés de schémas acoustiques produits par des sources de sons biologiques (les insectes, les oiseaux), géophysiques (le vent, la pluie, les ruisseaux) et anthropophoniques (les voitures, les avions). Ils changent en fonction de l’habitat, la saison et l’horaire de la journée, mais changent aussi de façon dramatique selon les activités humaines, apportant une perte importante de biodiversité. Jusqu’ici, l’analyse acoustique de la biodiversité a été faite uniquement avec des techniques physiques (acoustiques) et du machine learning en utilisant des enregistreurs et des algorithmes informatiques, et en donnant aussi des indicateurs sémantiques à la perception du paysage sonore. Ces approches ignorent le processus auditif et les représentations qui sont à la base de la perception humaine des sons des animaux dans les paysages sonores. L’objectif de cette recherche est de combler ce vide en explorant les signaux et les mécanismes auditifs utilisés par les observateurs humains lorsqu’ils écoutent les paysages sonores naturels et leur capacité à observer les sons biologiques et la biodiversité dans leur environnement proche au travers de leurs oreilles et de leur cerveau auditif.

Auditory texture model and statistics.
Auditory texture model and statistics.

LE NATIONAL GEOGRAPHIC INTERVIEW FRANÇOIS-MICHEL LE TOURNEAU

24 août 2020

Suite à la publication de son nouveau livre, Chercheurs d'or: l'orpaillage clandestin en Guyane Française aux éditions CNRS, François-Michel Le Tourneau est interviewé par Manon Meyer-Hilfiger du journal National Geographic.

 

Chercheurs d’or clandestins en Guyane française : la fortune à tout prix. 

On les appelle les « garimpeiros ». Ces chercheurs d’or clandestins, majoritairement brésiliens, sont venus trouver dans ce département français recouvert de forêt amazonienne un revenu jusqu’à 15 fois supérieur au salaire minimum brésilien. Lire la suite de l'article...


SUR ARTE : PORTRAIT DE FRANÇOIS-MICHEL LE TOURNEAU, DIRECTEUR ADJOINT D'iGLOBES

6 août 2020

François-Michel est géographe et spécialiste de l’Amazonie et du Brésil. Dans son dernier ouvrage, « Chercheurs d’or, l’orpaillage clandestin en Guyane française », il dresse le portrait de l'orpaillage illégal, qui a des conséquences environnementales désastreuses sur la région. Découvrez son portrait par Olivier Boucreux.


DAVID BLANCHON OBSERVE LES CHANGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX EN ARIZONA À L'IRL iGLOBES

23 juillet 2020

 

Après une thèse de géographie, obtenue en 2003, David Blanchon travaille depuis longtemps sur les thématiques de l’eau. En 2019, il rejoint l’IRL iGlobes à Tucson, Arizona. Il y est responsable d’un programme de recherche financé par le LABEX DRIHM intitulé « Tipping point and sentinels: Monitoring, interpreting and managing environmental changes in southern Arizona ». Lire l'entretien complet sur le site du bureau du CNRS en Amérique du Nord.


COÉVOLUTION D'ÉCOSYSTÈMES PRIMITIFS BASÉS SUR LA CIRCULATION DU MÉTHANE AVEC L'ATMOSPHÈRE ET LE CLIMAT DE LA TERRE ARCHÉENNE

22 mai 2020

 

L’activité biologique est susceptible d’influencer profondément le climat de la Terre. Mais sur le fil de sa longue histoire, cette influence demeure mal comprise. Une équipe interdisciplinaire, financée par le projet PSL “Origines et conditions d’apparition de la vie” (OCAV) et composée de chercheurs de l’Observatoire de Paris, de l’Institut de Biologie de l’ENS et de l’UMI iGLOBES à l’université d’Arizona, montre que sur la Terre primitive, l’évolution des microbes produisant et consommant du méthane a très tôt influencé la stabilité du climat, les cycles glaciaires, et donc l’habitabilité de la planète. Cette nouvelle approche, couplant la modélisation de la composition atmosphérique sur le long terme avec celle de l’évolution des écosystèmes, ouvre de nouvelles perspectives pour étudier l'habitabilité des planètes et leurs lunes, et des exoplanètes de type terrestre.

 

L'article complet co-écrit par Boris Sauterey, Benjamin Charnay, Antonin Affholder, Stéphane Mazevet, et Régis Ferrière a été publié dans la revue Nature Communications.


DAVID BLANCHON PRÉSENTE SON LIVRE "GÉOPOLITIQUE DE L'EAU : ENTRE CONFLITS ET COOPÉRATIONS".

10 juin 2020

La ressource en eau est souvent comparée au pétrole dont la pénurie conduirait à une « crise de l’eau » imminente, permanente, locale et globale. De ce constat alarmiste aux guerres de l’eau prédites par certains, il n’y a qu’un pas. Pourtant, la place de l’eau dans les conflits est débattue. Si elle les aggrave, elle en est rarement la cause première, et peut même être un bon terrain de coopération lorsque l’on veut faire la paix. Plus qu’une « crise de l’eau » liée à une pénurie naturelle, la géopolitique de l’eau est gouvernée par des politiques de l’eau déficientes, et par la difficulté à garantir la sécurité hydrique, le tout aggravé par le réchauffement climatique. Mais des solutions pour une « nouvelle culture de l’eau » existent, encore faut-il réussir à les mettre en place. Conférence ILERI.


TERRITOIRES SENTINELS: UN NOUVEAU CONCEPT POUR OBSERVER LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

8 mai 2020

David Blanchon, Frédéric Keck, François-Michel Le Tourneau, Stéphane Tonnelat et Adriana Zuniga-Teran ont publié un article dans Metropolitics.

 

Territoires sentinels, qu'est ce que c'est ?  Peuvent-ils nous prévenir et nous donner des signes avant-coureurs du changement climatique ? Un outil pour faire mettre en place des politiques ? Lire l'article...


LE GROUNDWATER MANAGEMENT ACT DE L'ARIZONA A 40 ANS : GÉRER UNE AFFAIRE INACHEVÉE

4 mai 2020

Kirsten Engel, professeur en droit de l'Université d'Arizona, Esther Loiseleur et Elise Drilhon, toutes les deux stagiaires à iGLOBES pendant l'été 2019 ont publié un article dans le Arizona Journal of Environmental Law & Policy, édition du printemps 2020.

 

Le Groundwater Management Act de 1980 a été mis en place pour contrôler l'usage de la nappe phréatique de l'Arizona qui était en forte diminution. Malgré une législation hors du commun et d'une grande portée, les lacunes dans cette légistlation ont un impact sur l'écosystème de l'état. Quarante ans plus tard, que faudrait-il faire? Lire l'article...


L'HISTOIRE DE DEUX CARRIERES : LE RECYCLAGE DES REGIONS POST-EXPLOITATION DANS LA REGION DU GRAND MONTREAL

14 avril 2020 12:00-13:30pm (MST)

 

Une présentation zoom (en anglais) de Marie-Noëlle Carré, Chercheuse à l'Université de Montréal et affiliée au CREDA

La recherche sur "le permis d'exploitation sociale" a apporté des éclairages sur l'extraction à grande échelle et les tensions dans les espaces reculés. Encadrer l'extraction des ressources au travers des problématiques d'extraction métropolitaine et de post-exploitation a aussi permis de se pencher sur les caractéristiques de gouvernance - plus invisibles autrement - qui pourrait aider le secteur de l'exploitation dans les prises de décisions de développement durable. Prenant en exemple deux carrières de pierres de calcaire à Montréal (Québec, Canada), cette présentation surlignera trois défis liés au recyclage urbain de régions métropolitaines post-exploitation. L'impacte de l'exploitation des ressources sera étudié au travers de la notion de "territoires techniques" (Galison, 2017)—les points de croisement de relations contestées entre l'histoire, les savoirs, les pratiques matérielles, et le changement écologique. Les résistances au changement seront ensuite présentées via des "récits de revitalisation” (Baker 2014) mis en avant par les acteurs concernés. La résolution du conflit sera décrite en utilisant la notion de “paysage essentiel” (Scott et Swenson, 2015). 


ENTRETIEN AVEC KIRSTEN H. ENGEL, MEMBRE DE LA HOUSE OF REPRESENTATIVES D'ARIZONA

1 avril 2020

François-Michel Le Tourneau, Directeur de Recherche CNRS a fait un entretien avec Kirsten Engel, politicienne et Professeur en droit à l'Université d'Arizona, sur la thématique de "La crise de l'eau, la prise de décisions politiques et le rôle du monde universitaire".

 

François-Michel: Pouvez-vous nous décrire la situation de l'eau dans votre Etat, l'Arizona ?

Kirsten: Notre région est un désert, un désert très fragile et donc la quantité d'eau que nous avons ici n'est pas suffisante pour répondre au besoin d'eau que nous avons. Une énorme demande vient de l'agriculture, mais aussi du développement immobilier. Nous avons un Etat qui est un désert contenant un peu de surface d'eau de droit indigène, mais c'est actuellement un système bien contrôlé où nous ramenons de l'eau de la rivière Colorado pour compléter l'utilisation de la nappe phréatique. Nous faisons venir de l'eau à des coûts très élevés et selon une matrice très complexe de lois et de réglementations....Lire l'entretien complet (en anglais).


retour en france

17 mars 2020

 

Suite aux directives liées au coronavirus, nos stagiaires et plusieurs chercheurs rentrent plus tôt que prévu. Nous leur souhaitons un retour sans trop de difficultés !

 


RENDEZ-VOUS SCIENTIFIQUE 4 : DYNAMIQUES DES PAYSAGES ET CROISSANCE URBAINE DANS LE DESERT DU SONORA : LA REGION DE TUCSON EN ARIZONA

6 mars 2020

iGLOBES fait partie du Labex DRIIHM qui est un dispositif de recherche interdisciplinaire sur les interactions Hommes-Milieux et l'Homme et un milieu spécifique Hommes-Milieux et est représenté par 13 observatoires (OHM) dont celui de Pima County. François-Michel Le Tourneau a d'abord présenté l'objet focal : le bassin de la Santa Cruz river jusqu'à Eloy, le fait structurant : une région minière consolidée dans un environnement de plus en plus urbain, et l'évènement fondateur : la dispute autour de l'ouverture de la mine de Rosemont. Cinq cycles principaux impactent l'écosystème de l'objet focal : l'élevage de bovin, l'exploitation minière, l'agriculture irriguée, la valorisation/protection des paysages, l'étalement urbain. 

Afin de pouvoir faire une étude comparative, il faut mettre en place une cartographie de l'occupation des sols permettant le suivi des évolutions depuis 1979. Suite à trois séjours à l'UMI, Fabrice Dubertret a d'abord fait un inventaire des données, les a étudiées et maintenant procède à la création d'une base.

 

François-Michel est le Directeur Adjoint de l'UMI, Géographe et Directeur de Recherche au CNRS, ses travaux portent sur l'occupation et l'usage des espaces faiblement peuplés, en particulier l'Amazonie brésilienne. 

Fabrice est doctorant en géographie sur le thème "Rendre explicite une présence invisible : vers un atlas mondial des territoires autochtones".


un autre pan de la ville de tucson : ses énormes peintures murales

3 mars 2020

(De gauche à droite) Les stagiaires, Julien Verges, Valentin Carlier, Théophile Moreal de Brevans et Ambre Ledoux, ainsi que Bernard Cazelles, enseignant-chercheur en détachement à Tucson, ont pris le tram jusqu'au centre-ville de Tucson et ont pu apprécier les magnifiques peintures murales de la ville. Pour en voir plus...


RENDEZ-VOUS SCIENTIFIQUE 3 : APRèS LA FIN ? VERS UNE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE, MORALE ET ESTHéTIQUE DE LA PERTE

28 février 2020

Sébastien Roux a commencé un projet en France sur le survivalisme et se trouve actuellement aux Etats-Unis pour faire une étude comparative. Pourquoi en Arizona ? Pour 3 raisons majeures : le climat semi-aride donne une dimension extrême et nécessite plus de préparation (on a moins droit à l'erreur), la proximité de la frontière mexicaine ajoute la notion de défense (protéger terre, famille et patrie), et c'est un mouvement qui est en Arizona depuis longtemps. Qui sont-ils ? Qu'est-ce qui les motive? Quel influence a le climat politique ?

 

 Sébastien est sociologue, chargé de recherche au CNRS et membre à Toulouse du Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST, UMR 5193). Ses premiers travaux portaient sur le tourisme sexuel et la circulation internationale des personnes et des causes. Il a ensuite enquêté sur le traitement politique des mineur·e·s sous main de justice et maintenant se penche sur une recherche ethnographique des utopies contemporaines (le survivalisme et se préparer aux crises).


la fiesta de los vaqueros : une tradition tucsonnienne

23 février 2020

 

Sortie culturelle pour voir le rodéo de Tucson. Il a vu le jour en 1925 pendant la prohibition pour attirer des visiteurs pendant l'hiver. A cette occasion, les fédéraux de la ville ont décidé de faire le "ménage" : 25 distilleries et 11 350 litres d'alcool de contrebande furent détruits. Aujourd'hui, il est l'un des 25 plus importants rodéos de l'Amérique du Nord avec des primes allant jusqu'à $320 000 (286 720€). 


DES forêts qui brûlent....directeur adjoint de l'umi sur radio france

21 février 2020

François-Michel Le Tourneau a été invité sur le plateau de France Culture et discute avec Patrick Boucheron sur les feux de forêts en Amazonie :

"Aujourd’hui, nous sommes complètement dans la dichotomie nature/culture hommes/nature. C'est soit un champ, soit de la forêt brute vierge. Et nous ne savons pas transformer la forêt à notre avantage pour qu'elle reste à la fois un écosystème qui fonctionne naturellement et, en même temps, nous apporte plus de services, plus de nourriture, etc." Ecouter...


François-Michel Le Tourneau récompensé du prix Sophie Barluet 2019

19 février 2020

 

François-Michel Le Tourneau, Directeur adjoint de l'UMI, reçoit le prix Sophie Barluet pour son livre L’Amazonie. Histoire, géographie, environnement. Créé en 2010, le prix Sophie Barluet vise à soutenir des ouvrages exigeants et novateurs en sciences humaines et sociales. Pour en savoir plus sur l'ouvrage...

 

La cérémonie se tiendra le 19 février de 18h15 à 21h30 dans les locaux du CNL : Hôtel d’Avejan, 53, rue de Verneuil 75007 Paris et sera suivie d'une discussion sur le thème "L'Amazonie, mythes et réalités". 


rendez-vous scientifique 2 : l'utilisation des ondelettes dans les séries temporelles

14 février 2020

Bernard Cazelles propose d'utiliser des ondelettes pour pouvoir prendre en compte les dynamiques non-stationnaires et temporaires lors de l'analyse des séries temporelles en écologie. Ceci permet de suivre dans le temps l'évolution des différentes composantes périodiques d'une série temporelle.

 

Bernard est professeur de Biomathématiques à Sorbonne Université et chercheur à l'Ecole normale supérieure dans l’équipe « Eco-Evolution Mathématique » et effectue actuellement des recherches à Tucson. Il s'intéresse à la compréhension de la complexité que l’on observe dans la Nature avec 2 thématiques principales : des travaux théoriques autour des interactions entre stochasticité et non-linéarité en dynamique des populations et des travaux autours des effets des oscillations et des changements climatiques principalement en épidémiologie. Une de ces principales contributions aura été l'introduction de l'analyse des ondelettes dans l'étude des effets du forçage climatique sur la dynamique des populations.


RENDEZ-vous scientifique 1 : point de basculement et sentinelles

7 février 2020

David Blanchon a fait une présentation sur le thème "Point de basculement et sentinelles : suivi, interprétation et gestion des changements environnementaux dans le Sud de l'Arizona". Qu'est ce qu'une sentinelle ? Qu'est ce qu'un point de basculement ? Comment le fait de rattacher les deux peut aider à anticiper des tournants significatifs ?

 

David est maître de conférence en géographie à l'Université Paris Nanterre, et actuellement en détachement à Tucson en Arizona.  Son projet de recherche s’inscrit dans le prolongement du travail réalisé sur les « territoires sentinelles », après la publication dans la revue Métropolitique d’un article sur les aspects théoriques de ce concept et les travaux menés sur le terrain du Pima County. L’année universitaire 2020-2021 marquera la poursuite de ces investigations avec l’ouverture de nouveaux terrains près de Tucson, notamment autour de la rivière Santa Cruz.


lauréats ohmi 2020-2021

*David Blanchon, Tipping point and sentinels : monitoring, interpreting and managing environmental changes in southern Arizona

*Larry Fisher, Building capacity to assess watershed health, water quality, and the anticipated impacts of mining in Southern Arizona

*Brigitte Juanals, Communication et controverses environnementales sur le projet minier de Rosemont (comté de Pima, Arizona, sud-ouest des Etats-Unis) (COMIN)

*Luis Novo, Distribution and accumulation of metals in soil and vegetation surrounding a molybdenum roasting facility at the Sierrita mine, Pima County

*Franck Poupeau, Cowboy ecology revisited

*Anne Sourdril, SONATAS (Listening to the SOunds of NATure to undersTAnd global environmental changeS) 


les deltas en crise : barrages, rivières asséchées, perte de la fertilité du sol

31 janvier 2020 à l'Université d'Arizona 12-13:30 Marshall building salle 531

Dans le cadre de sa venue à Tucson, Jean-Paul Bravard a fait une présentation à l'Université d'Arizona sur les deltas en crise.

 

Les grands deltas du globe sont menacés depuis plusieurs décennies et leur déclin semble inéluctable : ils reculent, s’enfoncent et perdent la fertilité qui a permis la vie de dizaines de millions d’habitants. Les deltas sont les victimes du tarissement spectaculaire des sédiments continentaux apportés par les fleuves aux océans. Par nature, les deltas sont des organismes géologiques fragiles. Pendant des siècles, ils ont subi les actions humaines dans le vieux monde méditerranéen et européen. Une crise profonde affecte aujourd’hui les grands deltas tropicaux. 

 

Professeur émérite de géographie à l’Université Lyon 2, Jean-Paul Bravard est également membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Il a publié de nombreuses études sur le Rhône et d’autres fleuves du globe au sujet desquels il est spécialiste.


VISITE De la directrice adjointe scientifique de l'inshs du cnrs

26-31 janvier 2020

Cette semaine, Sylvie Démurger qui est en charge des unités internationales de l'inSHS du CNRS a participé au séminaire organisé par l'UMI iGLOBES et le Udall Center, visité le centre de recherche Biosphere 2 et rencontré des professeurs de l'Université d'Arizona ainsi que nos partenaires stratégiques. Elle a pu ainsi voir comment l'UMI joue un rôle important dans le développement des partenariats entre chercheurs américains et français dans les domaines des sciences sociales et environnementales au sens large.

 

Jeudi, François-Michel Le Tourneau a amené Sylvie et Jean-Paul Bravard au sud de Tucson pour voir quelques sites intéressants de la région: le future site de la mine de Rosemont qui se trouve dans les montagnes Santa Rita, les projets miniers de Patagonia, la vallée San Raphaël, la rivière Santa Cruz, la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis à Lochiel et Nogales, et le parc national historique de Tumacacori.


VISITE guidée d'une mine de cuivre régionale

29 janvier 2020

Plusieurs participants du séminaire ont fait la visité guidée d'une mine au sud de Tucson. L'Arizona est le deuxième plus gros producteur de cuivre, après le Chili. L'opération minière d'Asarco couvre une superficie de 8000 hectares, emploie 600 personnes et est ouverte tous les jours 24h sur 24.


L'extraction des REssources: les impacts, la résistance et la résolution des conflits ?

27-28 janvier 2020

iGlobes IRL et le Udall Center for Studies in Public Policy annonce un nouveau séminaire sur l'extraction des ressources. Il a pour but d'avancer des perspectives différentes sur l'extraction des ressources, sur les impacts sociaux et environnementaux, sur la résistance et la résolution des conflits, en encourageant des discussions autour des questions suivantes :

Qui est impliqué dans l'extraction des ressources ? Quels sont les contextes géographiques et politiques ? Quels sont les impacts ? Quelles formes prend la résistance ? 

Pour plus de détails...