SEBASTIEN ROUX


 

Directeur adjoint

Chargé de recherche, CNRS

Habilité à Diriger les Recherches

 

iGLOBES - Marshall building

#549C, 5th floor

845 North Park Avenue

Tucson AZ 85719 

 

Mail

 

Academia

Research Gate

Google Scholar

HAL-SHS

Orcid

 

Curriculum Vitae


Présentation

 

À l’intersection de plusieurs disciplines (sociologie, anthropologie, science politique), mes travaux actuels portent sur les craintes environnementales et la manière dont les crises écologiques reconfigurent notre rapport au monde.

 

J’ai soutenu une thèse en 2009 à l’EHESS sur le traitement moral du tourisme sexuel – publiée dans une version remaniée sous le titre No Money, No Honey. Économies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande (La Découverte, 2011). Ce premier travail appréhendait la construction sociale d’un interdit moral, en proposant une critique historique et ethnographique du « tourisme sexuel ». Inspiré par les études de genre et l’anthropologie féministe, j’ai prolongé mon intérêt pour la sexualité en dirigeant plusieurs années la revue française Genre, sexualité et société et en traduisant en français l’ouvrage d’Ann L. Stoler Carnal Knowledge and Imperial Power: Race and the Intimate in Colonial Rule, Berkeley, University of California Press, 2002 (La Chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial, Paris, La Découverte, 2013).

 

Au début des années 2010, j’ai rejoint comme post-doctorant le programme ERC Morals qu’animait Didier Fassin. Au sein d’une équipe multidisciplinaire, j’ai conduit une recherche sur le traitement des mineurs dits « délinquants », à partir de l’ethnographie d’un centre de suivi socio-judiciaire en banlieue parisienne. Je me suis principalement intéressé à l’éducation morale, à la pédagogie sous contrainte et aux processus ordinaires de racialisation. Les principaux résultats ont été publiés dans l’ouvrage Juger, Réprimer, Accompagner. Essai sur la morale de l’État, Paris, Le Seuil, 2013 (traduit en anglais At the Heart of the State: The Moral World of Institutions, London, Pluto Press, 2015).

 

En 2011, j’ai rejoint le CNRS, d’abord comme chargé de recherche au CESSP, à Paris, puis au LISST, à Toulouse, où j’ai dirigé pendant 3 ans le Centre d’anthropologie sociale. En proposant une nouvelle méthode d’investigation anthropologique – l’ethnographie fragmentée – j’ai développé une recherche originale sur la disparition de l’adoption internationale et la « moralisation » des circulations d’enfants, avec une enquête en France, au Vietnam et en Éthiopie : Sang d’encre. Essai sur la fin de l’adoption internationale, Paris, Vendémiaire, 2022. En parallèle, j’ai conduit le projet ANR Ethopol sur la régulation institutionnelle des familles et les nouvelles formes d’encadrement affectif (dont est tiré l’ouvrage coordonné avec Anne-Sophie Vozari (dir.), Familles : nouvelle génération, Paris, Presses Universitaires de France).

 

En septembre 2021, j’ai rejoint l’IRL iGlobes comme directeur-adjoint pour développer un nouveau cycle de recherche sur la crise environnementale – combinant plusieurs enquêtes en cours sur les (non- ?)futurs écologiques et la manière dont la probabilité de l’extinction et de la catastrophe transforme notre rapport à la vie, à soi et aux autres.

Publications récentes

Forthcoming

 

Forthcoming

 

 

2021

 

 

2021

 

 

2020

 

 

2020

 

 

2020

 

2018

Sang d’encre. Essai sur la fin de l’adoption internationale, Paris, Vendémiaire, sous presse.

 

avec Lucile Endelstein & Guillaume Favre (dir.), Effets secondaires. Vivre au temps du Covid-19, Lormont, Éditions Le Bord de l’eau, sous presse.

 

avec Eva Maginot, « Écrire l’absence. Les liens secrets de l’accouchement sous  X », Terrains & Travaux, 39, sous presse

 

« Le monde selon Gary ou la vie d’un survivaliste américain », in Senik Claudia (dir.), Sociétés en danger. Meanaces, peurs, perceptions, savoirs, réactions, résiliences, Paris, La Découverte – FSS, sous presse.

 

« In Their Best Interests. Ethics, Competition, and Bureaucracy in The French Adoptive Diplomacy », French Culture, Politics & Society, n° 38, 3, pp. 64-85.

 

« Petits corps malades. De la valeur des tares dans l’adoption internationale », Ethnologie française, n° 178, 2, pp. 419-434.

 

avec Anne-Sophie Vozari (dir.), Familles : nouvelle génération, Paris, Presses Universitaires de France.

 

avec Anne-Sophie Vozari, « Parents at their Best: The Ethopolitics of Family Bonding in France », Ethnography, n° 19, 1, pp. 3-24.