Bienvenue à IGLOBES

L’Unité Mixte Internationale IGLOBES (IRL 3157), un laboratoire de recherche CNRS - ENS/Université PSL - Université d'Arizona, a pour objectif de jouer le rôle d’un “hub” pour la recherche en coopération entre la communauté scientifique française et l’Université d’Arizona, de manière à stimuler une recherche interdisciplinaire innovante sur les défis globaux liés à l’environnement. Pour plus d'informations...

IGLOBES EST HEUREUX DE VOUS PRÉSENTER SON NOUVEAU LOGO


ACTUALITÉS

le séminaire bi-mensuel 2023 en sHS débute le mercredi 1er février 2023

Date de la première session: 1er février 2023

Horaire: 13-14h MST

Lieu: Marshall building, 845 N Park Avenue 5ème étage salle 531

Voir les prochaines thématiques et télécharger le programme complet....

 

COMMONING FOR WATER SECURITY IN THE ALPS (FRANCE). REVEALING PLURALISM WITHIN THE COMMONS

Alpine regions, known as the “water tower of Europe”, are particularly affected by climate change (Hock et al. 2019): as water scarcity episodes become more frequent, water use conflicts emerge in specific places and times. This illustrates the need to find solutions that are not only corrective and punctual to sustainably articulate water resources and uses. 

The objective of this research is to question the capacity of common management (Ostrom 1990), and more specifically of commoning (Linebaugh 2008), for the definition of “securing water paths” i.e. sustainable and adaptive scenarios articulating water-related uses, resources and infrastructures in the Vercors High Plateaux Nature Reserve (French Alps), a 17,000 ha protected area, where landscapes have been shaped to a large extent by age-old pastoralist activity (e.g. opening up of landscapes). By referring to a “social-ecological economics of water” (Buchs et al. 2020) and to mixed analytical-deliberative methods (Allain and Salliou, 2022), we developed a collaborative research to reveal pluralism within the common. Qualitative and quantitative data collection is coupled with the Q methodology (Grimsrud et al. 2020). Three visions of the common expressed by water users are then translated into scenarios.

Arnaud Buchs  est Maître de conférences à Sciences Po Grenoble. Ses thèmes de recherche s'articulent autout de l'économie écologique, les approches institutionnalistes, la dynamique du changement institutionnel et les relations usages de l’eau, aménagement territorial et pratiques agricoles. Il est co-rédacteur en chef de la revue Développement durable & territoires et co-directeur du master Transitions écologiques (Sciences Po Grenoble).

conférence annuelle Biosphere 2

Date : 21 janvier 2023

Horaire : 8-18h (16-2h en France)

Lieu : Health Sciences Innovation Building 100B et en ligne (à suivre)

Inscription gratuite, mais obligatoire ici

 

Opportunities for Research, Education and Entrepreneurship at Biosphere 2:  Finding Solutions for Resilience on Earth and Beyond

The University of Arizona’s Biosphere 2 (B2) is a unique and irreplaceable tool for research and education focused on understanding the impacts of climate change, biodiversity loss and sustainable development and for developing solutions that make environments and societies more resilient to these global challenges.  The B2 annual symposium will highlight the unique aspects of B2 and its value to UA, the international research community, and the broader society.  Sessions will include overviews of ongoing research and opportunities for new collaborations for researchers and faculty, highlights of the exciting educational and internship opportunities for students, poster sessions, and introductions to the entrepreneurial activities based at B2.  Programme en cours de développement disponible ici.  


FOCUS SUR LA RECHERCHE

étude des paysages sonores

En mission à Tucson en Arizona, Anne Sourdril et Luc Barbaro ont fait la Une de Green Valley News sur leur projet OHMI SONATAS 3 – Listening to the SOunds of NATure to understAnd environmental changeS.  

Le projet fait suite aux recherches exploratoires menées entre 2018 et 2019, qui ont montré que l’enregistrement automatisé des paysages sonores sur des gradients d’anthropisation permettait d’aborder des questions explorées au sein de l’OHMI Pima County concernant notamment les impacts environnementaux des pratiques minières. Ils cherchent à comprendre (1) comment les paysages sonores aident à caractériser l’état d’un écosystème dans un contexte de forte mutation et (2) comment les communautés locales perçoivent ces écosystèmes et leurs changements au travers de leurs environnements sonores. L’étude des paysages sonores nous renseigne également sur les différentes connaissances écologiques locales et les perceptions de l’environnement par les sociétés dans des territoires marqués par des usages divers, parfois antagonistes mais tous essentiels au développement économique de la région. Elle permet d’appréhender les manières de concevoir les enjeux écologiques associés aux changements. 

Changement climatique et répercutions comportementales

Credit: Anne-Lise Boyer
Credit: Anne-Lise Boyer

La thèse « Changement de Normes et Inégalités face au changement climatique » est financé par le CNRS avec le soutien du projet ANR porté par Sabrina Teyssier. Il a pour but d’utiliser les normes sociales comme mécanisme favorisant la coopération des personnes dans des situations où les intérêts individuels et collectifs s’opposent. Le projet est particulièrement axé sur des environnements menacés par le changement climatique. 

Boris Wieczorek (Doctorant) conduit cette recherche entre les laboratoires GAEL et iGLOBES.  Après avoir étudié les changements comportementaux dans des environnements contrôlés, le projet se concentre maintenant sur les problématiques autour de l’eau de la région de Tucson, AZ.

Transitions énergétiques et reconfigurations des socio-écosystèmes

Credit: N. Montes de Oca, 2022
Credit: N. Montes de Oca, 2022

Le projet de recherche ENERGON, financé par le CNRS et l'INEE à travers le Labex DRIIHM, est un projet interdisciplinaire et multi-sites, qui s’appuie sur le réseau des Observatoires Hommes-Milieux (OHM), en place depuis 2007. Porté par l’OHM du Bassin Minier de Provence, son objectif est de questionner les conditions de la transition énergétique dans 6 OHM.

Si le changement climatique est un élément de contexte majeur de dimension globale aux répercussions locales l’injonction à la transition énergétique qui en résulte se concrétise de manière différente selon les territoires. Les travaux sur l’impact localisé de la transition énergétique sont majoritairement de nature sectorielle et monographique. En savoir plus...

hydeco : CONNEXIONS, DÉCONNEXIONS ET RECONNEXIONS DANS LES SOCIO-HYDROSYSTÈMES

La relation entre les sociétés et leurs hydrosystèmes peut être comprise comme une série de connexions et de déconnexions qui se produisent dans tous les domaines (hydrologique, géomorphologique, écologique, etc.) et dimensions (longitudinale, verticale, latérale). L'utilisation des cours d'eau et des ressources en eau crée des connexions matérielles et symboliques qui amènent les acteurs de l'eau à considérer également les dimensions sociologiques et politiques, esthétiques et spirituelles du socio-hydrosystème. Cependant, le développement de déconnexions physiques (infrastructures lourdes, comme les barrages) ou sociales (les plans d'eau sont tellement artificialisés que les résidents locaux oublient leur existence) génèrent d'importantes déconnexions. En savoir plus...


PUBLICATIONS RÉCENTES

la vie sur mars à-t-elle disparue à cause du changement climatique ?

10 octobre 2022

Régis Ferrière, Directeur de iGLOBES, Boris Sauterey, Benjamin Charnay, Antonin Affholder et Stéphane Mazeret viennent de publier un article dans Nature Astronomy, "Early Mars habitability and global cooling by H2-based methanogens" :

"We find that subsurface habitability was very likely, and limited mainly by the extent of surface ice coverage...the predicted atmospheric composition shift caused by methanogenesis would have triggered a global cooling event, ending potential early warm conditions, compromising surface habitability..." 

Daniel Stolte de l'Université d'Arizona a écrit une brève sur le sujet dans UA News sous le titre "Life may have thrived on early Mars, until it drove climate change that caused its demise".

No kids, more life? Du souci environnemental au sein des communautés childfree

Sébastien ROUX et Julien FIGEAC, « No kids, more life? Du souci environnemental au sein des communautés childfree », Mots. Les langages du politique [En ligne], 128 | 2022

À partir de l’ethnographie en ligne de communautés childfree et du traitement lexicographique de publications choisies, l’article étudie l’évolution des discours sur la vie sans enfant dans l’espace anglophone. Depuis une dizaine d’années, les arguments écologiques rencontrent un écho croissant au sein des pages et groupes étudiés. Longtemps structuré par l’opposition entre une infertilité subie et une volonté affirmée de non-parentalité, l’espace childfree s’ouvre de plus en plus aux positions dites « anti-natalistes » qui font de la réduction de la population un objectif politique et/ou une position éthique. Ni malédiction, ni opportunité, la vie sans enfant devient pour certains une décision altruiste et rationnelle, s’imposant pour faire face à l’imminence de la catastrophe écologique. En caractérisant ces arguments et leur diffusion, l’article interroge le sens de discours qui font de la vie sans enfant moins un empêchement que l’expression d’un autre rapport au monde et à la population.


COVID-19